Quel secret pour garder la voix ?

Quel secret pour garder la voix ?

Mais comment fais-tu ? ….Mais tu as encore de la voix ?…. Quelle est ta recette ?

C’est très souvent que je suis interrogé sur le sujet, concernant la protection de ma voix. Effectivement, commenter, animer au micro pendant des heures et dans toutes conditions climatiques, cela exige le respect de certains principes.

Mais attention, il n’y a pas une technique ! Il y des principes et des méthodes différentes selon les personnes. Chaque orateur teste, tente des protocoles, valide des méthodes…jusqu’à trouver celle qui lui convient !

Je connais également des animateurs et des artistes qui se vantent de ne rien s’imposer sur le sujet !  Voir de ne rien faire, n’en ayant jamais eu le souci ! Respect !

Dans quelques jours, je serai sur ce qui est sans doute mon plus long marathon vocale de l’année : La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc : 70 à 80 heures au micro, sur 12 jours !! Toujours  en extérieur, avec des températures parfois sous -20, le vent peut également s’inviter, la neige tomber, la tempête se lever….mais il faut faire le job !!

Les rythmes varient également sur la Grande Odyssée….l’intensité et les sollicitations de la voix sont différentes selon qu’il s’agisse du commentaire de départ, d’une remise de prix, d’une interview ou d’une narration !!

Il faut tenir compte de tout cela, le gérer, l’anticiper afin d’éviter l’aphonie !! Mais avant l’aphonie, il y a également ce que j’appelle le déraillage !!! C’est à dire une voix non docile, qui ne permet plus de fournir du relief, de l’intonation, du rythme, de la puissance à certains mots… Parce que la voix est cassée, fatiguée…usée… Et à ce stade, c’est trop tard ! seul le repos peut réparer les cellules blessées… Sur un événement de 2 jours, l’effort de compensation peut être fourni, mais sur la Grande Odyssée: c’est impossible !!

Alors ….Ma méthode en 2 points:

1/ Mécanique:
Eviter de parler inutilement entre les prises de micro pour économiser les cordes vocales.
Parler, chaque fois que possible, un ton dessous, toujours dans le souci de l’économie.
Préparation de la voix le plutôt possible avant son utilisation, vocalises, chanter, et pousser le son un peu plus haut de temps en temps. Attention : toujours sans brutalité, le travail doit être progressif ! (les prises de micro matinales sont souvent les plus difficiles, en effet la journée permet de travailler naturellement, tout simplement en parlant !)
Démarrer la prise de micro progressivement.
Ne jamais tomber  dans l’emballement du commentaire, si la voix n’est pas prête.
Attention au refroidissement de la voix entre 2 interventions. Si pause, toujours chauffer la voix.

Bien utiliser le diaphragme pour aller chercher l’air. Prendre l’image du soufflet de l’accordéon. Avec cette technique le son sera obtenu plus confortablement.
Il m’arrive parfois, après certains événements, d’avoir mal aux abdos, pour avoir trop utilisé cette méthode.

2/ Prévention:
Attention au rhume, dont les écoulement peuvent irriter les cordes vocales…et ensuite le pire arrive : les quintes de toux… Et là tout le mécanisme de l’enrayement s’enclenche !
Il faut régulièrement nettoyer les nasaux avec avec une solution.
Prendre régulièrement  des huiles essentielles pour se protéger des infections url (Ravinstara sur un cuillère de miel, c’est très bien 3 fois par jour).
Boire régulièrement des eaux chaudes avec du miel.
Tenir, dans les ambiances sèches, un chiffon humide près du lit pour la nuit, pour humidifier l’environnement respiré et éviter l’irritation sèche.
Eviter les boissons glacées.
L’homéopathie est également bonne complice. J’utilise des granules  d’homéovox associés à des granules d’arnica ch9, et cela très régulièrement pendant l’événement.

Enfin le point essentiel, de loin le plus important de tous !!!! le repos !! La fatigue est la plus grande ennemie de la voix !! Recommandation pas simple en événementiel… parce que l’ambiance de groupe peut l’emporter et boire un coup avec l’équipe c’est un moment toujours sympa…. Toutes ces recommandations, je les applique, à chaque fois que possible, sur l’ensemble des événements que j’anime, extérieurs ou en salle. Et très souvent, les événements se succèdent…l’endurance va donc bien au delà de l’événement en cours…avec toujours les mêmes exigences en besoin de voix !! Mais, comme dans tous domaines, tout est question de dosage !!

Allez je vous laisse pour boire une infusion de thym …à j-2 du départ de la Grande Odyssée, cela fera grand bien !

 

 

  • Date 11 janvier 2018
  • Catégorie Animateur, Présentateur, Speaker